boris gamaleya

Boris Gamaleya (1930-2019), grand poète réunionnais, est reconnu et célébré bien au-delà de son île natale. Vali pour une reine morte, publié à son retour d’exil, provoque un séisme dans le paysage littéraire à sa parution (1973) : on le compare à Aimé Césaire. Suivront onze autres recueils, une pièce de théâtre, un “roème” et un oratorio, fruit d’une créativité foisonnante forgée par les heurts d’une vie peu commune marquée par la perte et l’exil et puisée dans la passion de l’auteur pour la littérature et les langues. Dans sa quête d’identité, il déploie un univers polyphonique singulier dont son île natale créole, pétrie d’indianocéanie et connectée aux forces cosmiques, est la matrice créatrice.

—> biographie complète

Colloque international «Boris Gamaleya, poète indianocéanique de l’univers»

Université de La Réunion. 17-22 octobre 2022

Du 17 au 22 octobre 2022, l’Université de La Réunion accueille le colloque international consacré à «Boris Gamaleya, poète indianocéanique de l’univers» (Campus du Moufia, Faculté des lettres et sciences humaines, Amphithéâtre 1. Entrée libre)

—> le programme

décade boris gamaleya
21 /30 septembre 2021

A l’occasion du retour des cendres de Boris Gamaleya dans son île natale, dix jours d’hommages ont été consacrés au grand poète en septembre 2021

—> lire la suite

les évènements de la décade

réalisations de la décade boris gamaleya

21-30 septembre 2021

Une grande exposition sur la vie et l’œuvre du poète, un site – www.borisgamaleya.re – offrant l’accès à ses œuvres numérisées, une performance autour du film « Magma & Météore : cheminement poétique dans l’œuvre de Boris Gamaleya », deux tables rondes l’une sur « Spiritualité et cosmopoétique » et l’autre sur « B.Gamaleya pionnier de la recherche sur le créole et défenseur de notre identité», en sont les réalisations les plus remarquées.

Soutenue collectivement par les institutions de l’île (DAC, Région, Département et en particulier la BDR et le Musée de Villèle), portée par la Réunion des Livres, la Décade a été conçue et suivie par Danielle Barret en lien avec la famille Gamaleya. Les hommages se sont déroulés à Saint-Denis mais aussi dans les autres villes associées au projet : Saint-Louis, La Plaine des Palmistes et Saint-Paul.

bibliothèque départementale

mardi 21 septembre 2021


C’est dans les murs de la bibliothèque départementale de Saint-Denis que le coup d’envoi officiel de la Décade Gamaleya a été donné mardi 21 septembre 2021. En présence de la Rectrice de l’académie Chantal Manès-Bonnisseau, de la conseillère régionale Stéphanie Poiny-Toplan, de la vice-présidente du Département déléguée aux affaires culturelles Béatrice Sigismeau, de la directrice de la DAC Réunion Marie-Jo Lo-Thong, la commissaire de la Décade Gamaleya Danielle Barret, a remercié les parties prenantes du projet et lancé la conférence de presse :  « L’enjeu de cette Décade est culturel dans ses deux dimensions politique et patrimoniale.  Célébrer Boris Gamaleya, c’est accepter d’adouber un poète éruptif, un rebelle longtemps en marge, un chantre de la liberté de créer. Le faire à l’unisson des institutions publiques –pour suivre le vœu de la commissaire et de la famille- c’est démontrer que la défense et l’illustration de l’âme réunionnaise nécessitent le dépassement d’anciens clivages pour accueillir dignement et en conscience le legs de l’immense poète ( son œuvre multiple, ses archives, les témoignages de ses engagements et de son rayonnement) en hommage à son île. La prise en charge de ce legs dans la durée et sa valorisation effective auprès de la jeunesse dira beaucoup de la capacité des institutions publiques à penser l’avenir de l’île ».

Chaque institution a témoigné de l’importance de cette célébration unanime pour le présent et l’avenir culturel de l’île. Citons en particulier l’appui confirmé de la rectrice au Prix Boris Gamaleya des collèges créé en 2018 par l’académie de La Réunion, et à la promotion de l’œuvre du poète auprès des jeunes. Et pour la part jouée par les établissements culturels du département (BDR et Musée de Villèle) dans la Décade, évoquons les mots de Béatrice Sigismeau, vice-présidente du Département faisant sien ce message du Président Cyrille Melchior : « Cette décade c’est à la fois un hommage et une promesse : celle de transmettre l’œuvre du poète, de la faire vivre. Nous prenons toute notre part dans la diffusion de l’héritage poétique mais plus largement, nous voudrions faire connaître l’ensemble de son œuvre créatrice et les autres apports de Boris Gamaleya à la compréhension de la culture réunionnaise ».

En remerciant la succession familiale pour la mise à disposition provisoire de documents manuscrits, forts précieux pour la recherche et l’enrichissement des savoirs, la vice-présidente n’a pas oublié les autres artisans de la Décade : « Cet événement a eu un grand mérite:  celui de réunir des institutions, des associations, des chercheurs, des poètes, d’autres artistes, plusieurs générations, sur plusieurs sites de l’île ».

chateau morange

Spiritualité et cosmopoétique dans l’œuvre de Boris Gamaleya

Mercredi 22 septembre à 17h30

Ouverture par Madame la Présidente de la Cité des Arts/ Château Morange, ou son représentant, en présence de la famille de Boris Gamaleya

Présentation de la soirée par Danielle Barret, commissaire de la Décade

Conférence liminaire: Patrick Quillier

Intervenants à la table ronde: Patrice Treuthardt, Rose-Andrée de Laburthe, Pierre- Louis Rivière, Sophie Hoarau, (Mgr) Gilbert Aubry

Intermèdes : Tambours Bata par Nicolas Moucazambo (Iya), Richelin Mahano (Itokélé), Pierre-Alexandre Hayano (Okonkolo)

musée de villèle

saint-gilles les hauts

vendredi 24 septembre 2021

18h30 : performance : « boris gamaleya, magma & météore »

10h-16h : diffusion de l’oratorio « ombline ou le volcan à l’envers » dans la Chapelle Pointue

médiathèques

saint-leu, saint-paul, saint-pierre

samedi 25 septembre 2021

lectures, échanges dans des médiathèques de la réunion

ville de Saint-Louis

dimanche 26 septembre 2021

la rivière saint-louis / maison fiagues, 13h30

hommage à boris gamaleya

La Ville de Saint-Louis a tenu à rendre hommage, le temps d’un après-midi, à ce grand poète saint-louisien dans les jardins de l’ancienne bibliothèque de la Rivière, autrefois dénommée la maison Fiagues : « ce n’est pas un hasard que de se réunir sur les terres de son enfance… tout près à quelques encablures, se trouve la maison là où il a grandi » a déclaré Madame le Maire dans son hommage avant d’annoncer « nous allons travailler au choix concerté d’un espace municipal dédié à la culture auquel il serait donné le nom du poète ».

Conçu par la Mairie en lien avec la Décade, la programmation a permis, après les prises de paroles notamment de la Maire de Saint-Louis, d’Ariane de Gamaleya, fille du poète et du professeur Patrick Quillier, d’apprécier sur un même lieu : l’exposition itinérante de la BDR retraçant la vie du grand poète Saint-Louisien, la déclamation de poésie par Daniel Léocadie, un maloya sur un texte du Volcan à l’Envers par l’Ecole de musique de Saint-Louis, enfin le spectacle de danse contemporaine créé pour l’occasion sur un texte de Piton la nuit mis en musique par Filip Barret.

L’artiste peintre Saint-Louisien, Jimmy Cambona, a quant à lui réalisé, en live, un portrait du poète qui sera offert à la Ville.

 

ville de saint‑paul

lespas culturel

27 septembre 2021

La mairie de Saint-Paul, ville d’art et d’histoire a accueilli la décade Boris Gamaleya en présence de la sous préfète Sylvie Cendre, de la députée Karine Lebon, de la présidente de la région Huguette Bello et de Suzelle Boucher, élue à la culture. Visite collective de l’exposition itinérante Boris Gamaleya de la Bibliothèque départementale de la Réunion en présence de son directeur Pierre Henri Aho à Léspas Culturel Leconte de Lisle (Saint-Paul). Projection d’un montage de documents d’archives d’hommages à Boris Gamakeya à Léspas Culturel Leconte de Lisle (Saint-Paul).

la plaine des palmistes

hôtel de ville 

mardi 28 septembre 2021

hommage à boris gamaleya

ville de saint‑denis

ancien hôtel de ville 

jeudi 30 septembre 2021

« boris gamaleya, pionnier des recherches sur notre créole, défenseur de notre identité »

exposition et table-ronde  par Lofis la lang kréol la rényon

clôture de la décade

Boris Gamaleya, 5 Questions pour Île en île. 2013

entretiens