boris gamaleya

Boris Gamaleya (1930-2019), grand poète réunionnais, est reconnu et célébré bien au-delà de son île natale. Vali pour une reine morte, publié à son retour d’exil, provoque un séisme dans le paysage littéraire à sa parution (1973) : on le compare à Aimé Césaire. Suivront onze autres recueils, une pièce de théâtre, un “roème” et un oratorio, fruit d’une créativité foisonnante forgée par les heurts d’une vie peu commune marquée par la perte et l’exil et puisée dans la passion de l’auteur pour la littérature et les langues. Dans sa quête d’identité, il déploie un univers polyphonique singulier dont son île natale créole, pétrie d’indianocéanie et connectée aux forces cosmiques, est la matrice créatrice.

—> biographie complète

décade boris gamaleya - la réunion - 21 /30 septembre 2021

Boris Gamaleya, 5 Questions pour Île en île. 2013

entretiens

décade boris gamaleya, 21-30 septembre 2021

A l’occasion du retour des cendres de Boris Gamaleya dans son île natale, une série d’hommages culturel, artistique, éducatif, citoyen au grand poète disparu le 30 juin 2019 aura lieu sur dix jours avec le soutien unanime des diverses institutions de l’île : la DAC-Réunion, la Région, le Département et deux de ses établissements, la Bibliothèque départementale et le Musée de Villèle,  l’académie de la Réunion et plusieurs municipalités (St-Louis, St-Denis, St-Paul, La Plaine des Palmistes) ayant compté dans le parcours de vie du poète. D’autres partenaires s’y sont associés : Château-Morange, la Cité des Arts, L’Académie réunionnaise des sciences, lettres et arts. Cette Décade doit permettre aux Réunionnais (et notamment la jeunesse) de mieux connaître l’œuvre de Boris Gamaleya et le parcours du pionnier des recherches sur le créole et l’identité réunionnaise.