Le Bal des hippocampes 

Dans le rêve de l’eau s’écoulent les bambous. Le maître arrime le chant du coq au son de la cloche. Une seule croix porte les étoiles.

Boris Gamaleya

Catégorie :
 

Description

2012

Editions de l’Amandier

Avec la nostalgie continue de l’enfance, le poète regarde avec tristesse «l’île zombi», «où il est si difficile à vivre», la compare avec celle «d’a côté où les lémuriens sautillent dans la brume», pour choisir finalement de rêver son île, en une sorte d’illumination boudhiste.