Vali pour une reine morte

en ce temps-là la reine en l’attente des rives
mille oiseaux lumière louaient sa haute histoire
et ne plissait nul spleen austral les neiges vives
en la paille des mers le ciel couvait ses jarres

Boris Gamaleya

Catégorie :
 

Description

1973

Océan Editions (réédité en 1986)

Evocation épique du destin de l’île natale, ancienne colonie de plantations marquée par le combat pour la liberté des Noirs marrons fuyant l’esclavage et trouvant refuge dans les sites les plus inaccessibles chantés avec lyrisme par le poète. Véritable « légende des cimes », les noms des fugitifs contribuent à baptiser les hauts de l’île-reine et leur litanie évoque une langue primitive épelant l’origine, une origine teintée de douleur et de sang. La Reine morte n’est autre que cette île mortellement blessée que le poète ne parvient pas encore à faire renaître.